Non classé

Pour mieux comprendre comment fonctionne la rémunération des médecins, dont on parle beaucoup depuis quelques temps, je prends un exemple récent…

Pour mieux comprendre comment fonctionne la rémunération des médecins, dont on parle beaucoup depuis quelques temps, je prends un exemple récent de controverse, les « primes » pour que les chirurgies commencent avant 8h00.
À lire sur mon blogue L’actualité

  • avatar
    Martin Larivee
    décembre 25, 2017

    Y'en a pas de problème dans la médecincratie. Donnons tout notre argent aux médecins. De toute façon, c'est un retour sur investissement garanti à travers les soins ... oh ...... l'est-ce vraiment, dans tous les cas ? Ahhh et gardons la classe moyenne...

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      Vous parlez ici du niveau de revenu des médecins, qui est effectivement très élevé en Amérique du Nord, donc au Canada et au Québec. Dans mon texte, je parle de la controverse des "primes" et je donne quelques outils pour mieux comprendre.

  • avatar
    Maxime L. Claveau
    décembre 25, 2017

    Ça reste tout de même un incitatif pour commencer à l'heure. Peu importe la mécanique ou l'explication, au final c'est ce que c'est. Ce qui serait intéressant de savoir c'est pourquoi cet incitatif a été mis en place....

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      Si on lit le libellé, c'est plutôt un incitatif pour les chirurgie commencent avant 8h00 AM. C'est peut-être "arriver à l'heure", mais c'est surtout à mon sens travailler à organiser le bloc opératoire et prioriser les tâches pour que le tout puisse commencer avant 8h00.

    • avatar
      Maxime L. Claveau
      décembre 25, 2017

      Oui je comprends que c'est un peu réducteur de le dire comme ça et que l'organisation du bloc pour qu'il soit fonctionnel à 8h ne dépend sûrement pas uniquement du chirurgien mais c'est un peu comme un cuisinier qui doit organiser sa cuisine pour être ...

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      Maxime L. Claveau Je rappelle que l'incitatif provient de l'enveloppe de rémunération des chirurgiens. Il est donc prélevé dans cette enveloppe avant d'être redistribué.

  • avatar
    Fernande Beaudoin
    décembre 25, 2017

    Au fait, pourquoi les blocs opératoires sont-ils utilisés seulement environ de 8h à 4h ? Il me semble que d'étendre les heures d'utilisation diminuerait les listes d'attente pour les chirurgies.

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      Essentiellement en raison du manque de personnel et de ressources (lire $) supplémentaires.

    • avatar
      Fernande Beaudoin
      décembre 25, 2017

      Alain Vadeboncoeur merci pour cette précision.

    • avatar
      Yves Robitaille
      décembre 25, 2017

      En effet, nombre de chirurgiens seraient prêts à opérer de soir pour désengorger la liste d’attente. Ne jamais oublier que les chirurgiens le sont devenus, avec comme objectif d’appliquer des traitements chirurgicaux... C’est le réseau qui est incapable de supporter une augmentation du nombre des interventions...

  • avatar
    Jeanne Darwin
    décembre 25, 2017

    «Qu’on critique le niveau de rémunération des médecins, je n’ai aucun problème avec cela.» Pourtant vous m'avez déjà reproché d'utiliser un mot que vous n'aimiez pas à ce propos, alors que je présentais des données fiables sur le sujet.

    • avatar
      Jeanne Darwin
      décembre 25, 2017

      J'ai retrouvé : j'ai écrit «Surtout en raison de la hausse de la proportion des dépenses dans les autres secteurs, celle consacrée aux médecins a diminué de 14,5 % en 1975 à 11,3 % en 2007 (même si ces dépenses en dollars constants ont augmenté de plus...

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      Ben, il ne s'agit pas d'une explosion, si on regarde la tendance sur le long terme, non? C'est l'usage de ce mot que je critiquais.

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      Ceci dit, j'essaie de clarifier les choses, simplement. J'aime mieux une discussion à propos du revenu des médecins sur la base des données disponibles qu'un empoignage qui ne mène à rien à propos de primes. C'est le seul but de mon texte. Et aussi de faire comprendre comment tout cela fonctionne, puisque peu de gens ne voient la question des enveloppes et la mécanique des négociations avec les médecins.

    • avatar
      Jeanne Darwin
      décembre 25, 2017

      Ça demeure se concentrer sur l'accessoire et oublier l'essentiel. Et, comme l'ensemble des dépenses en santé augmentait, le passage d'une baisse de 14,5 % à 11,3 % en 32 ans à une hausse de 11,3 % à 15,4 % en huit ans me semble une explosion.

    • avatar
      Jeanne Darwin
      décembre 25, 2017

      Je sais que mon commentaire n'a pas rapport, mais le vôtre m'était resté dans la gorge. Qu'on s'attarde sur un mot sans commenter le revirement dont je parlais (passer d'une baisse de 14,5 % à 11,3 % en 32 ans à une hausse de 11,3 % à 15,4 % en huit ans) m'avait semblé un manque d'ouverture sur le débat sur la rémunération des médecins.

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      C'était le but du rattrapage en question, qui suivait un glissement continu du revenu des MD du Québec par rapport aux MD du Canada (je n'ai pas les chiffres devant moi) depuis les années 1970. On peut être contre l'idée, mais son effet ne devrait pas surprendre, puisque c'était le but.

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      Ceci dit, il est vrai que le mot "explosion", utilisé à toutes les sauces dans les médias, qui doivent bien trouver un superlatif, me fatigue un peu.

    • avatar
      Jeanne Darwin
      décembre 25, 2017

      Vous ne semblez toujours pas comprendre qu'une augmentation de proportion dans un contexte d'augmentation de dépenses signifie un niveau d'augmentation encore plus élevé. J'arrête ici, je devrais déjà être couché, docteur...

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      Ben, ce n'est pas difficile à comprendre, en effet.

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      Bonne nuit.

    • avatar
      Jeanne Darwin
      décembre 25, 2017

      J'ajouterai seulement une chose : savez-vous que c'est parce qu'on paye moins nos employé.es des services publics au Québec qu'on peut en offrir plus qu'ailleurs? Avez-vous passer les articles cette semaine qui montrent que nos enseignant.es sont les m...

    • avatar
      Jeanne Darwin
      décembre 25, 2017

      https://jeanneemard.wordpress.com/.../17/exode-vous-dites/

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      As-tu les données globales pour les professions? Il me semble que la différentielle avec les autres provinces est de 8% à 15, mais je ne me souviens plus ou j'ai lu cela.

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      Cela dit, je n'ai pas défendu l'idée de payer les MD comme le reste du Canada - 10% (qui était la cible du rattrapage), je constate que cela était le coeur des négociations... et que l'effet "Amérique du Nord" est bien réel ici.

    • avatar
      Jeanne Darwin
      décembre 25, 2017

      Comme les compositions des professions sont différentes, il est difficile de répondre. Bref, non.

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      Pour ce qui est de l'exode, je n'y ai jamais vraiment crû non plus, en médecine.

    • avatar
      Jeanne Darwin
      décembre 25, 2017

      Dans mon cas, ce n'est pas une question de croyance, mais de données. C'est pourquoi j'ai écrit quelques billets sur la question.

    • avatar
      Alain Vadeboncoeur
      décembre 25, 2017

      Je ne l'ai jamais constaté non plus. Je n'y croyais pas à l'époque (avant que les données ne soient disponibles). Si c'est plus précis...

  • avatar
    John Patrick O'Grady
    décembre 25, 2017

    Bien expliqué Alain Vadeboncoeur

Your email address will not be published. Required fields are marked *